Pays en vertu de la directive bancaire de l’UE

Picture

À ce jour, les pays membres de l’Union européenne sont les suivants : Autriche, Belgique, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède et Royaume-Uni. Outre les pays de l’UE, la directive comprend également des accords entre l’UE et Andorre, le Liechtenstein, Monaco, Saint-Marin et la Suisse.

Toutes les juridictions qui font partie d’un Commonwealth sont soumises à la directive fiscale de l’UE. En outre, tous les pays qui sont sous la gouvernance de ces nations ou qui sont un expéditeur de ces pays le sont également. D’autres peuvent également se conformer volontairement, comme la Suisse et les États-Unis.

En termes simples, l’année 2014 est un accord entre les États membres de l’UE ainsi qu’une liste des pays voisins. Il permet, spécifiquement, l’échange d’informations financières ou transactionnelles. L’UE appelle cet accord « l’option de l’échange automatique d’informations » et est la marque de fabrique de la directive.

Les juridictions offshore qui ne sont pas soumises aux lois ou directives de l’UE ne participent pas à cet accord. Ainsi, ils offrent aux déposants de ces juridictions des niveaux accrus de confidentialité.

Derniers articles

Picture

Pays en vertu de la directive bancaire de l’UE

À ce jour, les pays membres de l’Union européenne sont les suivants : Autriche, Belgique, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède et Royaume-Uni. Outre les pays de l’UE, la directive comprend également des accords entre l’UE et Andorre, le Liechtenstein, Monaco, Saint-Marin et la Suisse...

Picture

Banques en Europe

Dans les pays paradis fiscaux, l’examen des comptes est plus faible. D’autre part, la vie privée est plus élevée. Toutefois, dans la juridiction européenne, il existe des accords qui augmentent les exigences en matière de diligence raisonnable pour les banques membres. Ainsi, les titulaires de compte potentiels doivent produire une documentation supplémentaire sur votre client. Ils ont appelé cet accord la directive de l’Union européenne sur l’impôt sur l’épargne 2005...

Scroll to top